Ekia : une expertise unique des peaux matures

Qu’appelle-t-on une peau mature?

Ce n’est pas l’âge qui détermine si la peau d’une femme est mature ou pas, mais plutôt sa situation hormonale: à la ménopause et souvent même en pré-ménopause, la peau connaît de très forts changements.

La baisse des hormones féminines, oestrogènes et progestérone, engendre un déséquilibre physique qui se ressent également dans la peau. Concrètement, cela se traduit par :

  • une peau souvent desséchée, bien que parfois la peau puisse aussi subir des poussées d’acné (ceci dû à une part relative plus importante des hormones masculines, les androgènes). Les types de peau « classiques » (peau grasse, mixte, sèche) n’ont plus lieu d’être.
  • des rides plus accentuées
  • une perte de fermeté, l’ovale du visage qui a tendance à s’affaisser
  • un teint plus terne et des taches pigmentaires dues au dérèglement des mélanocytes
  • une peau plus sensible, des rougeurs
  • une peau plus épaisse en surface (couche cornée), plus rugueuse
Pourquoi toutes les femmes de plus de 50 ans devraient elles toutes utiliser le même soins pour « peaux matures » , alors qu’au contraire, le vécu et l’histoire de chaque peau conduit à des maturités cutanées complètement différentes?

Comment peut on en savoir plus sur ce type de peau et prouver qu’il n’existe non pas un, mais plusieurs types de peaux matures? Quels sont ils et comment les reconnait on? Quels sont leurs besoins?

Quel est le plus important pour choisir son soin visage?

Est-ce l’âge ou ce dont votre peau a réellement besoin ? Ekia prouve scientifiquement que la maturité d’une peau n’est pas une question d’âge mais de vécu personnel.

L’innovation Ekia

La recherche clinique menée par EKIA pendant 2 ans sur 150 femmes de 50 à 80 ans, en collaboration avec les scientifiques de la société Skin Exigence, au sein du CHU de Besançon, a révélé  qu’il existait non pas un mais trois types de peaux matures qui ne sont pas corrélés à l’âge mais à « l’histoire » de chaque peau.

A partir des conclusions de cette étude, EKIA a ainsi défini une nouvelle typologie des peaux matures…

3 types de peaux matures

Chez EKIA, nous considérons que c’est l’histoire de votre peau qui fait ce qu’elle est aujourd’hui, et qui détermine ses besoins actuels, pas son âge. Notre recherche clinique a prouvé l’existence de non pas un, mais bien trois types de peaux matures, ayant chacun leur histoire et leur besoin.

  1. Les peaux matures préservées
  2. Les peaux matures fragilisées
  3. Les peaux matures carencées

1 seul anti-ride ne suffit plus

La particularité d’une peau mature est donc de subir une accélération du vieillissement cutané, et de subir la plupart de ces signes simultanément.
Ce type de peau a besoin de soins appropriés, qui apportent une réponse complète à tous ces signes.
Ekia répond à ces constatations en formulant des soins anti-âge globaux agissant sur tous les signes du vieillissement cutané.

Les 3 types de peaux matures en détail

creme-initiale-30ml

Le mécanisme de la peau a été bien préservé, et son capital est peu entamé, ce qui se traduit par une peau relativement peu marquée.

Ceci peut être du à plusieurs facteurs : un bon capital génétique de départ, une faible exposition aux facteurs extrinsèques de vieillissement (soleil, stress, tabac, pollution), une bonne hygiène de vie, l’ utilisation de cosmétiques…

Pour ce type de peau, l’objectif essentiel est de dynamiser le processus de régénération cellulaire, naturellement ralenti par les carences hormonales, afin de permettre à la peau de conserver sa bonne santé. 

Les résultats mettent en lumière un affaiblissement du capital de la peau.

Fragiliséé, celle-ci marque plus facilement et perd de sa substance. Ce type de peau peut également présenter une aggravation récente de la sécheresse cutanée, ainsi qu’une perte d’homogénéité du teint.

De plus, les carences hormonales liées à la ménopause ont induit un ralentissement de la régénération cellulaire, qui affaiblit également la structure de la peau.

Afin que ce type de peau retrouve sa vitalité, il est nécessaire de réparer ses mécanismes endommagés.

 

Certains facteurs, comme le facteur chronologique ou les facteurs extrinsèques de vieillissement(soleil, tabac, stress, pollution) ont altéré les mécanismes de ce type de peau et provoqué des carences.

Dévitalisée, la structure de la peau est affaiblie, et cela se manifeste par un relâchement cutané, des rides de structure au dessus des lèvres et sur les joues, et l’apparition de taches pigmentaires.

Pour compenser ses carences et relancer son fonctionnement, ce type de peau exige d’être revitalisé en profondeur.